Gabarit image a la une

Raid de la vallée de Poupet

Le raid de la vallée de Poupet est la 4ème manche du challenge Vendée Orientation.

Toujours sur le principe de la course d’orientation, le départ était donné du camping de Poupet situé juste à côté du Théatre de verdure pour ceux qui connaissent le festival.

On prend les mêmes et on recommence

Antoine et Vic engagés parmi les 185 équipes au départ, bien décidés à ne pas commettre les erreurs de la semaine précédente.

Le passage sud de la Sèvre

Le passage sud de la Sèvre

  • 42 balises a récupérer en 2h15 avec la Sèvre Nantaise qui coupe la carte en 2.
  • 2 balises à tracer et 1 balise à l’azimut sur le parcours.
  • 3 balises à prendre dans un certain ordre.
  • 1 bonus de 40 points pour une liaison directe entre la balise 13 et 26

La problématique de départ vient principalement de cette dernière consigne, chacune des balises étant placées de chaque côté de la Sèvre.

Le bonus entre les balises 13 et 26

Le bonus entre les balises 13 et 26

Un peu juste en timing, l’équipe laisse de côté la balise N°7 pourtant très accessible, pour boucler le tour en 2h14 !

Le duo se place 34ème, à comparer avec les équipes du haut de tableau, la gestion de la liaison bonus aurait pu être optimisé. C’était en effet la première fois, que nous étions confrontés à ce type de contrainte. On saura faire pour la prochaine fois !

Sinon belle organisation, l’association de Poupet a reversé une partie des bénéfices de la CO à une association. Cette année, c’est yonis qui était à l’honneur !
Retrouvez le sur son blog http://yonisetsoncombat.canalblog.com/

A noter la pasta box de la fin de course, bien cool !

Crédit photo : Raid vallée de Poupet – http://www.raidvalleepoupet.fr/

Petit message de la TSO en rapport avec la barbe-bleue du 21/02

« Nous avons constaté que des barbelés ont été volontairement sectionnés à la pince coupante pendant la CO !
Ce n’est pas la première fois dans les épreuves du secteur que ce problème est rencontré (Raid des Chaussées, CO du Challenge …).
Cette pratique met en péril la possibilité de continuer à faire des CO vu que les propriétaires sont de plus en plus réticents à nous laisser passer sur leur terres.
Soyons citoyens, respectons les ! »

Voilà comment il faut faire

Voilà comment il faut faire